Imprimer ceci Page

Histoire

La plus belle église…

Tout visiteur qui passe par le petit village de Saint-Sulpice-de-Favières est impressionné par la beauté et les dimensions de son église. Un grand voyageur du 18° siècle, l’abbé Chastelain, l’avait même appelée  » la plus belle église de village de tout le royaume « . En fait, c’est une église de pèlerinage, dédiée à Sulpice le Bon ou le Débonnaire, un saint évêque berrichon (mort le 16 janvier 646) qui, selon la tradition, aurait ressuscité un enfant noyé dans la rivière.

Nous ignorons s’il y a eu une chapelle ou une église en ce lieu dés le 7° siècle. La chapelle des Miracles, dont il reste aujourd’hui deux travées sur cinq, avait été commencée vers 1180 et elle présente un bel exemple d’art gothique primitif. Mais le nombre des pèlerins étant considérable et malgré sa nef de 28 mètres de long, la chapelle ne pouvait plus les contenir tous.

Dans la seconde moitié du 13° siècle, du temps de la reine Blanche de Castille, de Saint Louis et de Marguerite de Provence, on commença la construction de l’immense église que nous avons devant les yeux aujourd’hui. Les gargouilles, ses passages champenois, ses trois étages de fenêtres aux remplages finement sculptés entre les contreforts puissants aux pinacles fleuronnés, sont les plus belles expressions de l’art gothique rayonnant. Une fois la porte du bas-côté franchie, adossé au grand portail, vous êtes saisi d’émerveillement : la lumière inonde la nef, les piliers fusent vers le ciel, les ogives se joignent aux voûtes, le chœur qui s’élève à plus de 23 mètres est un véritable écrin de verre.Cette église est l’un des très rares exemples de construction médiévale ayant gardé son unité de style. Elle a pourtant subi les dommages de plusieurs guerres, de la Révolution et des intempéries. Mais il y a toujours eu de généreux donateurs pour financer les réparations. L’église a été entretenue régulièrement et ces dernières années une restauration a redonné à cet édifice religieux son aspect magnifique d’origine.

Birgitta Kessler

Lien Permanent pour cet article : http://saint-sulpice-de-favieres.com/histoire-2/

Extrait du Bulletin de la Société Historique de Dourdan en Hurepoix.

Juin 1944

Voir la page »

Martelage de l'église à la révolution

La révolution.

La Révolution, longuement préparée par la décadence des institutions et des croyances, par les scandales de la régence et du règne de Louis XV, par les philosophes et les encyclopédistes, avant de déchaîner la Terreur, développa par toute la France la révolte de l’individu contre toute discipline, le mépris du passé et la haine de …

Voir la page »

La procession.

Le pèlerinage.

L’origine de ce pèlerinage remonte à des temps si reculés, qu’on n’a pas pu encore en fixer l’époque d’une façon indiscutable. La tradition veut que Saint Sulpice ait été honoré à Favières dès le VII » siècle. Le Saint, dans un voyage à Paris, aurait ressuscité un enfant qui s’était noyé dans la Juine, à Chamarande, petite …

Voir la page »

gare

Le tacot

Au début du siècle dernier notre village était desservi par un chemin de fer départemental à voie normale, dont il subsiste l’ancienne gare (au carrefour de la chaussée des Grands Etangs et de la Route Départementale 82 ), ainsi qu’une tranchée dans les rochers du Moulin de la Briche ( le long de la route …

Voir la page »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>